Félicitations pour l’entretien d’embauche! Votre CV a été phénoménal. Et maintenant, on vous donne une chance pour faire une bonne impression.  

Il se peut que ce soit la première fois que vous tentez une chose pareille. Donc, ne vous inquiétez pas. Dans cet article, vous allez savoir:

  • Comment s’organiser pour l’entretien d’embauche;
  • Comment préparer des réponses aux questions les plus posées;
  • Comment mener une petite conversation au début pour créer un lien avec le recruteur; 
  • Comment se faire apprécier par le recruteur;

Les conseils cités dans cet article sont très efficaces car ils se basent sur des enquêtes et des études faites par des experts en recrutement, à l’instar d’Amy Cuddy, une psychologue de Harvard. 

Alors, sans tarder, explorons ensemble cette méthode scientifique et gagnante qu’on va appeler BORD.

Réussir son entretien d’embauche par la méthode BORD

La méthode BORD est un processus chronologique à 4 temps qui vous permettra d’augmenter vos chances d’être accepté suite à un entretien d’embauche. 

Il s’agit de 4 étapes fondamentales:

  • Barrières à l’entrée;
  • Organisation;
  • Réponses aux questions les plus posées;
  • Discussion courte au début pour briser la glace;

Étape 1: Barrières à l’entrée

Identifiez les obstacles à votre candidature et abordez-les correctement
Identifiez les obstacles à votre candidature et abordez-les correctement

Parfois, le candidat se trouve face à un obstacle qui laisse le recruteur se faire des soucis. Voici quelques exemples de ces situations un peu embarrassantes:

  • Vous changez complètement de fonction;
  • Vous avez quitté votre dernier poste rapidement;
  • Vous avez souvent changé de job;
  • Vous n’avez pas assez d’expérience professionnelle;
  • Vous avez des périodes de non-activité (gap) dans votre CV;
  • Vous n’avez pas d’expérience dans l’utilisation d’un logiciel demandé;
  • Vous êtes au actuellement au chômage;
  • Vous envisagez de déménager pour pouvoir occuper le poste;
  • Vous cherchez à changer de domaine de spécialité;
  • Vous passez à une entreprise plus petite ou plus grande;
  • Ce poste serait une promotion pour vous;
  • Vous êtes surqualifié pour le poste;

Donc, la première étape serait de vérifier si l’un de ces obstacles s’applique à vous et de préparer ainsi un moyen de répondre intelligemment aux objections liées à cet obstacle. Parce que ces objections seront probablement soulevées au cours de l’entretien.

Prenons, par exemple, le cas d’un trou (gap ou période de non-activité) dans le CV, qui est une situation de plus en plus fréquente après la crise de Covid19. 

Ce que pense le recruteur : Vous avez quitté le marché du travail depuis un certain temps. Donc, vous n’êtes pas prêt, mentalement et émotionnellement, pour rejoindre une entreprise hautement performante comme la nôtre.

La meilleure approche pour répondre: Tout d’abord, dites « Vous avez peut-être remarqué qu’entre X et Y mon CV ne montre aucune activité professionnelle« . Ensuite, donnez un contexte à ce gap, mais ne dites rien d’inapproprié. 

Par exemple, ne dites jamais quelque chose du genre « Ma famille s’effondrait parce que mon partenaire me trompait« . Dites plutôt quelque chose comme « J’ai pris un peu du temps pour aider ma famille à réussir une transition importante et inévitable. » Ensuite, rassurez le recruteur sur le fait que vous avez travaillé sur vos compétences pendant cette période. Mentionnez les cours, les activités de bénévolat et les projets sur lesquels vous avez bossé. Faites-lui comprendre que vous êtes prêt pour passer à l’étape suivante de votre vie.

Dans la formation “Meilleur CV”, vous allez savoir comment répondre de façon appropriée à chacune des barrières précédemment listées.


Étape 2: Organisation pour l’entretien d’embauche

Il faut se préparer pour l'entretien d'embauche en faisant une recherche sur l'entreprise
Il faut se préparer pour l’entretien d’embauche en faisant une recherche sur l’entreprise

Pour bien s’organiser avant l’entretien, il y a essentiellement trois choses à faire. 

1. Faites une longue investigation sur l’entreprise

Fouillez sur Internet pour trouver des informations pertinentes sur l’entreprise. Commencez par son site web et lisez attentivement chaque page pour en savoir plus sur les produits et les projets. Explorez ensuite les comptes sociaux pour former une idée sur la manière dont elle se présente à sa clientèle. LinkedIn, par exemple, vous donnera les profils des employés clés. Ainsi, vous pouvez savoir comment ces personnes décrivent leur rôle. 

Prenez aussi le temps d’examiner la réputation électronique de l’entreprise sur Google. Recherchez les actualités et les articles de presse qui parlent de l’entreprise, en particulier les plus récents. 

Voici une check-list des informations que vous devez savoir avant d’aller à l’entretien. 

  • Activité de l’entreprise
  • Produits/Services phares de l’entreprise 
  • Nombre d’employés
  • Chiffre d’affaires actuel / Financement
  • Facteurs clés de succès dans le secteur d’activité de l’entreprise.

2. Préparez des références

Certains recruteurs vont demander des références. Il s’agit d’un prof, un ancien patron ou un collègue, que les recruteurs vont contacter pour valider vos propos. Vous pouvez donc les contacter et leur demander d’être une référence pour vous. 

Voici un modèle pour demander à un ancien collègue d’être une référence pour vous.

Cher Nom, 

J’espère que tout va bien à [Nom de la société]. Je suis en train de passer des entretiens pour [le poste cible] et j’espère que vous pourrez être l’une de mes références professionnelles. Vous avez probablement beaucoup de choses à faire, alors voici quelques points de discussion qui pourront vous être utiles si les recruteurs vous contactent.

Vous vous souvenez peut-être que nous avons travaillé ensemble de [mois/année] à [mois/année], et que mon poste consistait  _________________________.

Lorsque je pense à ces moments que nous avons passés en tant que collègues, certains souvenirs me viennent à l’esprit comme _________________________.

Je vous remercie d’avance pour votre aide et je serais heureux de vous rendre le même geste à l’avenir.

Cordialement, 

3. Révisez la description du poste

Dans cette étape, vous allez tout simplement réviser encore une fois la description du poste pour vous souvenir de tous les détails qui concernent le travail offert par l’entreprise. 

Rappelez-vous que les compétences les plus importantes pour l’entreprise sont mentionnées en premier. Préparez ainsi des réponses qui démontrent ces compétences en utilisant le modèle STAR: Situation, Tâche, Action, Résultat.

Plus précisément, vous allez prouver au recruteur que vous maîtrisez cette compétence spécifique en parlant d’une situation où vous aviez une tâche à accomplir, donc vous avez entrepris une action et qui a mené vers un résultat. Essayez de quantifier ce résultat si possible. 

Voici un exemple pratique. Tout d’abord, le problème que vous choisissez comme exemple doit être similaire à un problème que vous pourriez potentiellement rencontrer dans votre nouveau poste. Une façon d’identifier ce genre de problèmes est de réfléchir aux défis fréquents pour une entreprise de sa taille ou dans son secteur particulier. 

Ensuite, identifiez un défi auquel vous avez été confronté dans votre ancien poste, présentez le contexte de ce problème, la raison pour laquelle il devait être résolu, et comment vous l’avez résolu. 

Une réponse idéale selon le modèle STAR qui pourrait démontrer la compétence de Community Management (Gestion de communautés en ligne): 

  • Situation : Notre équipe a eu du mal à créer une communauté de clients potentiels. 
  • Tâche : On m’a demandé de le faire car ça va faciliter la vente après. 
  • Action : J’ai commencé par identifier la persona de notre client idéal. Il s’agit d’un portrait bien défini du client le plus intéressé par nos offres. Quand j’ai tracé ce profil, je me suis rendu compte que ce client est du type à utiliser LinkedIn plutôt que d’autres réseaux sociaux. J’ai testé cette hypothèse et je l’ai bien validée.
  • Résultat : Après un mois seulement, j’ai pu créer un groupe LinkedIn avec 300 utilisateurs actifs. 

Étape 3: Réponses aux questions les plus posées lors d’un entretien d’embauche

Il faut préparer des réponses appropriées aux questions les plus posées lors d'un entretien d'embauche
Il faut préparer des réponses appropriées aux questions les plus posées lors d’un entretien d’embauche

Glassdoor a passé au crible des milliers d’entretiens d’embauche pour trouver les questions les plus courantes. Voici les 20 questions qui sont les plus susceptibles d’être posées. 

  1. Parlez-moi de vous
  2. Comment vous décririez-vous ?
  3. ​​Qu’est-ce qui vous rend unique ?
  4. Pourquoi voulez-vous travailler ici ?
  5. Qu’est-ce qui vous intéresse dans ce poste ?
  6. Qu’est-ce qui vous motive ?
  7. Pourquoi quittez-vous votre emploi actuel ?
  8. Quelles sont vos plus grandes forces ?
  9. Quels sont vos plus grands défauts ?
  10. Où vous voyez-vous dans 5 ans?
  11. Pouvez-vous me parler d’une situation professionnelle difficile et de la façon dont vous l’avez surmontée ?
  12. Quelles sont vos attentes en termes de salaire ?
  13. Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?
  14. Avez-vous des questions à me poser ?
  15. Qu’avez-vous apprécié le plus dans votre dernier poste ?
  16. Qu’avez-vous le moins aimé dans votre dernier emploi ?
  17. Comment gérez-vous le stress?
  18. Comment gérez-vous les conflits?
  19. Quelles compétences apporteriez-vous à notre entreprise?
  20. Quelle était votre plus grande réalisation?

Prenons, par exemple, la question sur la plus grande faiblesse (défaut), qui est souvent très stressante pour beaucoup de candidats. 

La meilleure stratégie est de parler d’une faiblesse qui ne fait pas partie des compétences requises pour le poste. Et il faut garder cette réponse courte. 

Voici un exemple. Françoise passe un entretien pour le poste de responsable marketing. On lui pose la question sur la faiblesse. Françoise pourrait dire quelque chose comme « L’une de mes plus grandes faiblesses est la comptabilité« , parce que la comptabilité est tout à fait étrangère à ce que peut faire un directeur du marketing.

La deuxième approche consiste à choisir un défaut acceptable qui puisse communiquer une force. Découvrez ici la liste de défauts acceptables lors d’un entretien d’embauche.

Mais, le moment le plus embarrassant pour la plupart des candidats reste celui où le recruteur vous pose une question inattendue et pour laquelle vous n’avez pas de réponse. Dans ce cas-là, la meilleure stratégie consiste à ne pas paniquer. Il faut plutôt gagner un peu de temps en demandant au recruteur de clarifier encore sa question, puis de procéder en suivant ces trois étapes:

  • Identifiez ce que vous savez sur le problème posé.
  • Identifiez ce que vous ne savez pas sur ce problème.
  • Donnez toujours un plan d’action

Par exemple, si on pose à Bruno une question du genre “Comment pouvez-vous créer une infrastructure de réseau pour une nouvelle installation importante de l’entreprise

Bruno est un peu surpris par cette question. Mais, il va essayer quand même de gagner du temps en demandant plus de détails. Puis, il va identifier ce qu’il sait. Il pourrait donc dire quelque chose comme « Je sais comment me procurer le matériel nécessaire pour créer une telle infrastructure« . Puis il va identifier ce qu’il ne sait pas. « Par contre, ce que je ne sais pas, c’est quel genre de logiciels à utiliser« 

Ensuite, il va établir un plan d’action. « Donc, ce que je vais faire dans ce cas, c’est que je parlerai d’abord au directeur technique pour identifier le besoin. Je ferai aussi d’autres entretiens avec toutes les personnes concernées. En parallèle, je ferai une petite recherche pour savoir le bon logiciel à utiliser. De cette façon, j’aurai probablement un plan bien clair pour construire une infrastructure dans les normes.”

Pour ne pas tomber dans cette situation, essayez de prévoir toutes les questions possibles et préparez des éléments de réponses. Découvrez ici des réponses appropriées aux 20 questions les plus posées lors d’un entretien.


Étape 4: Discussion courte au début de l’entretien pour briser la glace

Les candidats qui commencent l'entretien d'embauche avec une courte discussion amicale ont plus de réponses positives.
Les candidats qui commencent l’entretien d’embauche avec une courte discussion amicale ont plus de réponses positives.

Des recherches ont montré que les candidats qui entament une courte conversation avec les recruteurs avant qu’ils commencent à parler de détails du poste, obtiennent de meilleurs résultats. Voici 3 conseils pour réussir cette courte conversation. 

1. Laissez le recruteur prendre la parole et cherchez des indices

Lorsqu’on laisse les autres parler en premier, ils se sentent plus à l’aise en parlant. Écoutez le recruteur attentivement et montrez que vous recevez bien ses propos. Essayez de trouver des indices sur les sujets qu’ils apprécient (en entendant des mots comme « J’aime… ») et sur les sujets qui seraient moins agréables (en entendant des mots comme « je déteste… »). Ensuite, suivez les lignes de conversation les plus positives.

2. Ayez une attitude positive

Bien que vous ne souhaitiez pas être flatteur ou manipulateur, il est bon de saisir quelques opportunités pour donner des compliments sincères. La prochaine fois que vous rencontrez quelqu’un et que vous appréciez quelque chose en lui, dites-le !

3. Trouvez l’opportunité pour parler d’un intérêt particulier

Lorsque vous découvrez que le recruteur s’intéresse à un sujet particulier, développez un peu la discussion autour de ce sujet. Les gens veulent parler de ce qu’ils aiment, alors profitez-en pour en apprendre davantage sur le recruteur et créer un lien avec lui.


13 autres astuces efficaces pour réussir l’entretien d’embauche

L'attitude positive est un trait très demandé par les recruteurs lors d'un entretien d'embauche
L’attitude positive est un trait très demandé par les recruteurs lors d’un entretien d’embauche

Dans cette partie, on va parcourir une check-list complète de toutes les astuces efficaces pour réussir l’entretien. 

1. Gardez votre calme

Voici trois conseils basés sur des recherches scientifiques qui vous aideront à surmonter ce qu’on appelle l’anxiété de performance. 

  • Adoptez une posture confiante

La professeur Amy Cuddy de l’université de Harvard a démontré que lorsque vous adoptez une posture confiante, le mental synchronise avec le corps et vous serez plus confiant quand vous parlez. 

Pendant l’entretien, adoptez l’une de ces postures de force. Le dos droit et les épaules en arrière. Gardez vos bras ouverts comme un signe d’ouverture. 

  • Imaginez que vous parlez à un ami

Nous avons tendance à avoir peur des choses que nous ne connaissons pas. Donc, avant de vous rendre à l’entretien, imaginez que vous allez rencontrer un ami ou quelqu’un que vous connaissez bien. 

Ainsi, lorsque vous parlez, vous serez plus naturel et plus spontané, ce qui facilitera votre entretien.

  • Identifiez la couleur des yeux de recruteur

Enfin, essayez d’identifier la couleur des yeux du recruteur, car si vous le faites, vous allez établir un contact visuel. Et cela vous aide à faire une excellente première impression.

2. Habillez-vous de façon respectable 

Des chercheurs de l’université de Toronto ont montré que la façon dont les gens s’habillent a un impact sur leurs performances. Donc, choisissez une tenue respectable qui colle parfaitement avec la culture de l’entreprise ciblée. 

Préparez votre tenue la veille de l’entretien. Assurez-vous qu’elle n’est pas froissée, trouée ou tachée. Nettoyez également vos chaussures. Veillez à ce qu’elles soient propres et bien cirées. 

Si vous vous rendez dans une banque, une tenue formelle est le meilleur choix. Les couleurs gris, bleu marine, noir sont les plus appréciées. Si l’entreprise est beaucoup plus créative, une agence de com ou une startup par exemple, vous pourrez probablement opter pour une tenue plus casual.

Ce que vous portez peut faire une grande différence. Les études montrent que les candidats séduisants ont plus de chances de décrocher le poste. Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous devez porter, optez pour la prudence et choisissez une tenue formelle. 

Il est toujours recommandé d’être bien habillé. Cela montre que vous faites un effort. En revanche, si vous ne le faites pas, vous donnerez l’impression d’être indifférent.

3. Souriez 

Une expérience psychosociale durant laquelle on a filmé des candidats et des recruteurs avec des caméras cachées, a montré que le sourire était le facteur commun entre 70% de candidats acceptés. 

Ce résultat a été confirmé par une autre enquête faite auprès de 1400 responsables de recrutements qui ont évoqué que l’attitude positive est l’un des traits de caractère les plus recherchés chez un candidat.  

Pourquoi? Car une attitude joyeuse et optimiste apporte de l’énergie positive et de la motivation à l’équipe de travail.

Alors, montrez un sourire authentique et séduisez le recruteur. 

4. Donnez des réponses précises et concises 

Il s’agit de faire en sorte que chaque réponse tourne autour d’un point précis afin que vous puissiez vous assurer que votre message est bien reçu. 

Accompagnez toujours vos réponses d’exemples qui démontrent vos compétences et vos réalisations. Si vous ne pouvez pas répondre à une question, n’ayez pas peur de l’admettre. Il est toujours préférable d’être honnête, et le recruteur respectera votre authenticité. 

5. Décomposez les questions trop longues 

Si le recruteur vous pose une question composée, décomposez-la en différentes parties et répondez à chacune d’entre elles. 

Voici un exemple:

Le recruteur : « Pouvez-vous me parler un peu de ce que vous avez appris à l’école du journalisme et comment vous voyez l’avenir du contenu numérique ?« 

Vous : « D’accord, je vais d’abord vous dire ce que j’ai appris à l’école, puis mon point de vue sur l’avenir du contenu numérique…« 

À partir de là, vous pouvez répondre succinctement à chaque partie de la question. 

6. Posez des questions intelligentes au recruteur

Pendant l’entretien, le recruteur vous laissera poser des questions. Réfléchissez donc bien avant de vous lancer. Vos questions doivent toujours montrer votre motivation pour le poste. 

Tout d’abord, évitez tout ce qui a déjà été abordé au cours de l’entretien ou qui pourrait révéler un manque d’intérêt. 

Les questions les plus efficaces exigent des réponses qui obligent le recruteur à imaginer que vous occupez déjà le poste. Cette astuce fonctionne toujours. Voici donc quelques questions à poser qui peuvent jouer en votre faveur :

  • Quels seraient les ingrédients du succès au cours de mes trois premiers mois ?
  • Quels types de formation sont disponibles pour les nouveaux recrus ?
  • Comment évaluez-vous les performances de l’équipe ?

7. Planifiez votre trajet à l’avance

Savez-vous où se trouve l’entreprise ? Combien de temps faut-il pour s’y rendre ? Comment vous y rendre? Voiture ou transports en commun ?

Planifiez votre trajet à l’avance. Si vous prenez les transports en commun, décidez le métro ou le bus que vous devez prendre et l’heure à laquelle vous devez vous mettre en route pour atteindre la gare. Essayez de vous préparer à tous les imprévus. 

Si un imprévu se présente et vous met en retard, appelez le recruteur et prévenez-le. Ces choses-là arrivent à tout le monde et la plupart des gens sont compréhensifs. Un appel téléphonique de votre part montre bien que vous respectez le temps du recruteur.

8. Organisez votre espace pour un entretien vidéo

L’entretien n’est pas toujours physique. Il peut se faire par Skype, Zoom ou Microsoft Teams… 

Donc, assurez-vous de vérifier l’état de votre ordinateur, votre webcam et votre microphone. Téléchargez le logiciel que vous utiliserez pour l’entretien et essayez de stopper tout ce qui pourrait déranger la conversation comme les notifications de mise à jour. 

Choisissez un endroit calme, avec un arrière-plan simple, sans motifs distrayants. Veillez ensuite à ce que la caméra de votre ordinateur portable soit à peu près au même niveau que vos yeux.  

Faites attention à l’éclairage. Trouvez une lumière qui peut éclairer votre visage, mais pas directement. (Une veilleuse inclinée un peu vers le bas à côté de votre PC). Une fenêtre, faisant passer la lumière naturelle, élimine le besoin pour une source d’éclairage artificielle. 

Lorsque l’interview commence, regardez la caméra car cela va aider à établir un contact visuel. 

Enfin, si des problèmes techniques surviennent, expliquez-les. Le recruteur va les tolérer car il sait bien que ce genre de problèmes peuvent arriver.

9. Dormez bien

Vous serez certainement excité ou un peu nerveux la veille de l’entretien d’embauche. Faites de votre mieux pour avoir huit heures de sommeil. Voici quelques conseils pour vous aider à vous détendre. 

Prenez un bain ou une douche chaude. En fait, un bain modérément chaud d’une durée de cinq à quinze minutes ajuste suffisamment la température de votre corps pour que vous vous sentiez fléchi. 

Éteignez tous les écrans au moins deux heures avant de vous coucher. La lumière bleue des téléviseurs, des ordinateurs et des appareils mobiles affecte les niveaux de mélatonine, l’hormone du sommeil, et vous fait sentir plus éveillé.

10. Mangez sain

Un bon petit-déjeuner sain vous donne de l’énergie et augmente votre concentration. Donc, privilégiez les glucides complets et les fruits. 

Si votre entretien d’embauche se fait plus tard dans la journée, mangez un déjeuner équilibré, mais pas trop consistant. Ne mangez rien d’odorant comme les oignons ou l’ail. 

Évitez aussi les aliments qui créent des ballonnements comme les haricots, et ceux qui vous rendent léthargique comme une grande quantité de pâtes.  

L’hydratation est nécessaire. Mais ne buvez pas trop au point de devoir courir aux toilettes toutes les dix minutes. Une tasse de café 30 minutes avant l’entretien peut vous rendre moins fatigué et plus alerte.

11. Montrez vos bonnes manières

Les bonnes manières ne coûtent rien, mais peuvent vous faire des merveilles. Soyez poli et respectueux envers chaque personne que vous rencontrez à votre arrivée dans l’entreprise, du gardien à la réceptionniste en passant par les personnes que vous croisez dans le couloir. 

Souriez et saluez tout le monde car le recruteur peut leur demander un retour sur votre comportement. 

Il est important d’être amical. Et ceci s’avère plus important si vous postulez pour un job dans la vente ou le support client, où la bonne humeur fait partie du travail. 

En fait, vos expressions faciales, vos gestes et votre posture en disent beaucoup sur votre personnalité. La communication non verbale ou corporelle représente entre 70 % de la communication. 

Donc, offrez une poignée ferme (n’essayez pas d’écraser les doigts non plus) et présentez-vous avec un sourire. Faites un contact visuel et dites au recruteur que vous êtes ravi de le rencontrer.

Rompez ce contact visuel de temps en temps pour ne pas sembler menaçant.

12. Ne dites rien de mal de votre actuel ou ancien employeur

Dire du mal de son employeur soulève plusieurs questions dans la tête du recruteur. Voici quelques-unes:

  • Quel est l’autre côté de l’histoire ?
  • Cette personne est-elle difficile à satisfaire ?
  • Va-t-elle aussi démissionner au premier incident qui lui déplaît ?
  • Va-t-elle aussi dire du mal de moi un jour ?
  • Pourquoi cette personne n’est pas consciente que c’est inacceptable ?

Sûrement, vous ne voulez pas qu’un recruteur ait ce genre de doutes pendant un entretien d’embauche. Si vous vous sentez découragé ou mal traité dans votre job actuel, formulez la situation de façon plus positive. 

Dites ce que vous avez retiré de cette expérience et comment vous pensez que cette nouvelle opportunité représente le bon défi, au bon moment de votre carrière.

Par exemple, dites quelque chose du genre « Ce que j’ai aimé le plus dans mon dernier job, c’est le fait que j’ai reçu une bonne formation professionnelle. J’ai pu développer mes compétences en X, et ceci va m’aider certainement à réussir ici si j’ai la chance de rejoindre votre équipe. « 

13. N’oubliez jamais d’envoyer un e-mail de remerciement

Vous avez quitté la salle d’entretien et vous vous sentez bien. Tout s’est bien passé. Mais vous ne savez pas encore si vous avez décroché le poste. 

Pour augmenter encore vos chances, envoyez un e-mail de remerciement au recruteur. Soyez concis. Montrez juste que vous appréciez le temps qu’on vous a accordé et l’opportunité qui vous est offerte. 


Dernier point important!

En appliquant ces conseils, vous aurez plus de chances pour décrocher le job que vous visez. Mais, il y a un dernier point important que vous devez savoir. En fait, le recruteur ne va pas évaluer vos compétences seulement. Il va jauger aussi votre compatibilité avec la culture de travail au sein de l’entreprise. 

Du coup, il est essentiel d’identifier cette variable pour savoir quelles compétences vous devez mettre en avant lors de l’entretien. 

Je vous donne un exemple simple. Si vous vous adressez à une entreprise opérant dans le domaine aérospatial, il est pertinent de savoir que dans ce secteur, les erreurs sont fatales. La sécurité et le respect méticuleux de la réglementation internationale sont primordiaux. 

Alors, il sera très efficace de montrer que vous avez le sens du détail et que vous prenez souvent des décisions basées sur les données. Il est recommandé aussi de dire des formules du genre “J’aime bien travailler dans un environnement à la fois structuré et innovant.”  

Si vous voulez exceller dans votre travail et avoir une bonne productivité, je vous conseille fortement de lire l’équilibre BIC

En fait, après avoir lu une dizaine de best-sellers sur le développement personnel, j’ai développé dans un livre, un système complet d’habitudes qui vous permettra d’avoir un corps sain (Body), d’exceller dans un travail que vous aimez (Ikigai) et d’avoir des relations sociales positives (Connections). 

La lecture de ce bouquin, qui vous prendra une soirée, vous permettra de vivre heureux et équilibré, avec peu de moyens financiers, par la simple implémentation des habitudes nécessaires pour le bonheur et le succès professionnel. 

Je vous propose aussi à la fin de ce livre, un modèle pour le développement personnel que j’appelle SOS ou Self Operating System. C’est une sorte de système d’exploitation pour votre personne, que vous allez concevoir et implémenter pour organiser votre quotidien et reprendre le contrôle. 

Prenez les choses en main! Commencez un nouveau chapitre dans votre vie! Devenez la meilleure version de vous-même !

Finalement, je vous souhaite bonne chance dans votre recherche d’emploi.

Auteur

Rami Mestiri enseigne l'entrepreneuriat. Il a écrit aussi un livre qui propose une méthode simple pour vivre équilibré et épanoui. Découvrez cette méthode en cliquant ci-dessous.

Ecrire un commentaire