Se préparer pour les questions d’entretien d’embauche les plus posées vous aide à donner une excellente première impression. De cette façon, vous augmentez vos chances d’être recruté. 

En fait, les questions varient selon le poste, le secteur d’activité et la personnalité du recruteur. 

Mais, Glassdoor a fait l’effort de détecter les questions qui se répètent le plus souvent. Voici la liste complète: 

  1. Parlez-moi de vous
  2. Comment vous décririez-vous ?
  3. ​​Qu’est-ce qui vous rend unique ?
  4. Pourquoi voulez-vous travailler ici ?
  5. Qu’est-ce qui vous intéresse dans ce poste ?
  6. Qu’est-ce qui vous motive ?
  7. Pourquoi quittez-vous votre emploi actuel ?
  8. Quelles sont vos plus grandes forces ?
  9. Quels sont vos plus grands défauts ?
  10. Où vous voyez-vous dans 5 ans?
  11. Pouvez-vous me parler d’une situation professionnelle difficile et de la façon dont vous l’avez surmontée ?
  12. Quelles sont vos attentes en termes de salaire ?
  13. Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?
  14. Avez-vous des questions à me poser ?
  15. Qu’avez-vous apprécié le plus dans votre dernier poste ?
  16. Qu’avez-vous le moins aimé dans votre dernier emploi ?
  17. Comment gérez-vous le stress?
  18. Comment gérez-vous les conflits?
  19. Quelles compétences apporteriez-vous à notre entreprise?
  20. Quelle était votre plus grande réalisation? 

Décortiquons ces questions, une par une. Et ayez à chaque fois des exemples concrets pour bien répondre lors de votre prochain entretien d’embauche.

Les bonnes réponses aux questions d’entretien d’embauche les plus posées

Il faut bien se préparer à toutes les questions les plus fréquentes lors d’un entretien d’embauche

1-Parlez-moi de vous

Au début de l’entretien, le recruteur commence par vous demander de vous présenter. Il cherche à comprendre les compétences qui font de vous le bon candidat. Donnez une réponse concise et claire qui ne contient que des compétences pertinentes pour le poste. Votre réponse doit être structurée comme suit :

-Commencez par décrire votre parcours en résumant les responsabilités les plus importantes: « Depuis deux ans, j’ai travaillé comme hôtesse dans le restaurant X.  Mon job consiste à accueillir et placer les clients. J’évalue aussi les temps d’attente et j’exécute les commandes. J’aime cet environnement de travail car je suis en permanence en contact avec les gens. Nous recevons beaucoup de clients pendant le weekend et ceci est un défi récurrent pour moi« 

-Ensuite, résumez brièvement votre expérience précédente en indiquant les compétences que vous avez développées :  » Mon travail m’a permis de développer les bonnes pratiques en ce qui concerne la gestion de la clientèle. J’ai développé une idée bien claire sur les expériences gastronomiques les plus demandées. Mon travail d’hôtesse m’a également appris à gérer les choses rapidement et sous pression... »

-Enfin, expliquez comment vous avez trouvé ce nouvel emploi et pourquoi il vous convient et correspond à vos objectifs : « ...Maintenant, je souhaite utiliser mon expertise dans un restaurant huppé comme le vôtre. Votre restaurant m’intéresse beaucoup car il est réputé pour son service de première classe …..« 

2. Comment vous décririez-vous ?

Ici, le recruteur veut savoir comment vos traits de personnalité correspondent parfaitement au profil demandé par l’entreprise. Pour répondre à cette question, choisissez un trait de caractère très pertinent et développez-le à l’aide d’exemples.

Si l’entreprise cherche quelqu’un de très ambitieux et focalisé sur les défis et la croissance, vous pouvez dire :

« Je suis une personne ambitieuse et motivée. Je m’épanouis dans un environnement axé sur les objectifs, où je peux constamment me mettre au défi et me développer en conséquence. Cette qualité m’a aidé à réussir dans ma carrière. Par exemple, j’ai eu une promotion trois fois en moins de deux ans.« 

​​3- Qu’est-ce qui vous rend unique ?

Les recruteurs veulent savoir pourquoi vous êtes plus qualifié que les autres candidats pour avoir le poste. Pour bien répondre, concentrez-vous sur la valeur que vous allez apporter à l’entreprise. 

Expliquez alors comment vous pouvez contribuer au succès de l’entreprise. Et donnez des exemples concrets qui montrent que vous êtes un candidat solide.

Pour vous aider à préparer cette réponse, pensez aux points suivants :

  • Les atouts que le recruteur trouve importants : Examinez la description du poste pour détecter les compétences les plus souhaitées. Par exemple, si un poste met l’accent sur la collaboration, vous pouvez parler de votre capacité à mobiliser une équipe autour d’un objectif.
  • Les façons dont vous avez réussi dans des rôles précédents : Réfléchissez à vos réalisations passées et les qualités qui vous ont permis de les atteindre. Par exemple, si vous avez reçu un prix pour vos efforts en marketing, vous pouvez en parler en indiquant le projet qui vous a valu ce prix.
  • Traits de caractère ou compétences pour lesquels vous avez reçu des éloges et des compliments : Pensez à vos points forts qui sont reconnus par vos anciens patrons et collègues. Pensez aux témoignages positifs que vous avez reçus lors de l’évaluation de performances. Par exemple, si votre patron mentionne régulièrement votre capacité à motiver les autres, il s’agit probablement d’une qualité que d’autres recruteurs apprécieraient également.

Exemple de réponse : « Ce qui me rend unique, c’est ma capacité à respecter toujours les délais. Dans mon poste précédent, mon responsable a apprécié le fait que je mène les projets de manière efficace, tout en assurant le respect des délais et de la qualité. Cela m’a finalement valu une promotion. »

4-Pourquoi voulez-vous travailler ici ?

Les recruteurs veulent savoir si vous avez pris le temps nécessaire pour faire des recherches sur l’entreprise. 

La meilleure façon de vous préparer est de faire une investigation sur les produits, les projets et la mission de cette entreprise. Dans votre réponse, mentionnez les aspects qui vous attirent le plus et correspondent parfaitement à vos valeurs et à vos objectifs de carrière.

Exemple de réponse : « La mission de l’entreprise, qui consiste à aider les jeunes diplômés à rembourser le prêt étudiant, me touche profondément. J’ai été moi-même dans cette situation et j’aimerais avoir l’occasion de travailler pour une entreprise qui pourrait changer les choses. Trouver une entreprise avec des valeurs qui correspondent aux miennes était ma priorité tout au long de ma recherche d’emploi et votre entreprise figure en tête de liste.« 

5-Qu’est-ce qui vous intéresse dans ce poste ?

Les responsables du recrutement veulent s’assurer que vous comprenez bien le rôle demandé. Et ils veulent vous donner ainsi l’occasion de souligner vos compétences que vous trouvez pertinentes pour l’entreprise. Étudiez attentivement la description du poste. Et choisissez quelques responsabilités que vous appréciez particulièrement ou dans lesquelles vous pouvez exceller facilement.

Exemple de réponse : « Le poste que vous offrez correspond parfaitement à mes compétences et à la manière dont je souhaite évoluer dans ma carrière. En effet, je cherche un poste où je peux optimiser les processus de travail, car comme je l’ai bien mentionné dans mon CV je suis un expert en lean manufacturing.« 

6-Qu’est-ce qui vous motive ?

Les recruteurs posent cette question pour évaluer à quel point le poste est cohérent avec vos motivations. Ce qui donne une idée sur le niveau de satisfaction psychologique. Pour répondre, soyez aussi précis que possible, donnez des exemples concrets et rattachez-les à la mission de l’entreprise.

Pensez à vous poser les questions suivantes pour préparer votre réponse :

  • À quoi ressemblait une bonne journée de travail et pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir votre domaine de spécialité ?
  • Qu’est-ce qui vous a incité à postuler pour ce poste lorsque vous avez lu la description?

Pour répondre, considérez la structure suivante :

  • Choisissez quelque chose qui vous passionne vraiment et expliquez pourquoi vous êtes intéressé par cette chose : « En tant que développeur web, je suis passionné par la création de sites très ergonomiques qui peuvent simplifier la vie de gens« 
  • Donnez des exemples de la façon dont vous avez poursuivi cette passion : « …L’une des choses que j’ai trop aimées dans mon dernier emploi était le fait de lire les feedbacks des utilisateurs et de s’en inspirer pour pouvoir améliorer encore l’expérience utilisateur. »
  • Faites le lien avec le poste ou la mission de l’entreprise: « …Avoir la possibilité de gérer des sites web dès la conception au lancement était la raison pour laquelle j’ai postulé pour ce poste. »

7-Pourquoi quittez-vous votre emploi actuel ?

Il existe de nombreuses raisons acceptables pour quitter un job. Préparez une réponse réfléchie et sage dans laquelle vous évitez de critiquer l’ancien employeur. Ne vous focalisez pas sur les aspects négatifs de votre poste actuel. Concentrez-vous sur l’avenir et sur ce que vous espérez obtenir dans votre prochain poste. Tenez compte des éléments suivants lorsque vous rédigez votre réponse :

  • Concentrez-vous sur vos compétences : « Dans mon ancien emploi, j’ai développé mes compétences en gestion de projets. J’ai même obtenu un certificat PMP…« 
  • Restez positif : « …Mais, maintenant, je cherche une opportunité où je peux mettre ces compétences au service d’une mission qui me passionne beaucoup…« .
  • Faites le lien avec le poste: « ...J’ai également été ravi de lire dans la description du poste que ce rôle nécessitera des présentations régulières aux principales parties prenantes. La communication est mon point fort. Du coup, je considère ça comme un aspect particulièrement intéressant dans l’opportunité que vous offrez« .
  • Faites une récapitulation : « …En fin de compte, j’ai beaucoup appris dans mon rôle actuel, mais je suis à la recherche de la prochaine étape. L’étape où je pourrai continuer à me développer encore et à utiliser les compétences que j’ai acquises. Et cette opportunité semble être parfaite.« 

8-Quelles sont vos plus grandes forces ?

Parlez de vos compétences les plus pertinentes. Bien que cela puisse vous mettre mal à l’aise, rappelez-vous que c’est l’occasion de dire que vous êtes un excellent candidat. Les recruteurs veulent l’entendre. Pour répondre, suivez la formule ci-dessous :

  • Commencez par une qualité majeure : « J’ai un don naturel pour la gestion d’équipe. »
  • Étayez cette qualité par des exemples : « …J’ai dépassé les objectifs de vente à chaque trimestre et j’ai eu deux promotions au cours des cinq dernières années. Mais, je n’aurais jamais atteint ces succès si je n’avais pas construit et dirigé des équipes diverses et composées de personnes hautement qualifiées. Je suis fier de ma capacité à mettre de divers groupes de travail sur la même longueur d’onde…« 
  • Reliez-les au rôle pour lequel vous passez l’entretien : « …J’ai régulièrement affiné mes compétences en gestion de projets à travers les sessions de coaching que je fais avec mon équipe, et je vais essayer d’implémenter toutes ces bonnes pratiques dans votre entreprise si vous me donnez bien sûr cette possibilité. »

9-Quelles sont vos plus grandes faiblesses ?

Il peut être gênant de parler de ses défauts. Cependant, si vous répondez correctement, le fait de partager vos faiblesses montre que vous en êtes conscient et que vous êtes dans une quête d’amélioration. Et c’est un trait extrêmement attrayant pour de nombreux employeurs. 

La meilleure stratégie est de parler d’une faiblesse qui ne fait pas partie des compétences requises pour le poste. Et il faut garder cette réponse courte. 

Voici un exemple. Vous passez un entretien pour le poste de responsable marketing. On vous pose la question sur la faiblesse. Vous pourrez dire quelque chose comme « L’une de mes plus grandes faiblesses est la comptabilité« , parce que la comptabilité est tout à fait étrangère à ce que peut faire un directeur du marketing.

La deuxième meilleure approche est de parler d’une faiblesse acceptable, qui puisse communiquer indirectement une force. Découvrez ici une liste de 10 défauts acceptables lors d’un entretien d’embauche.

10-Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Les recruteurs vous demandent souvent quels sont vos objectifs futurs afin de déterminer si vous envisagez ou non de rester dans l’entreprise. En outre, cette question est utilisée pour évaluer votre ambition, vos attentes et votre capacité à planifier. La meilleure façon de répondre à cette question est d’examiner votre trajectoire de carrière actuelle et la manière dont ce rôle vous aide à atteindre vos objectifs de long terme.

Pour répondre à cette question, vous pouvez :

  • Décrire les compétences que vous souhaitez développer et les réalisations que vous aimeriez accomplir :« Dans cinq ans, j’aimerais être un expert du design, capable de former et d’encadrer des designers débutants. J’aimerais également approfondir mon expertise dans l’expérience utilisateur afin de concevoir des applications très ergonomiques qui pourront améliorer les revenus de l’entreprise. »

Ou

  • Indiquer des objectifs de carrière spécifiques, y compris les rôles rêvés :« Mon objectif futur pour les prochaines années, c’est d’être à la direction de l’équipe de Design. Je suis très enthousiaste à l’idée d’occuper un jour ce poste car il correspond parfaitement à mes compétences et à ma formation universitaire en gestion de projets techniques.« 

11-Pouvez-vous me parler d’une situation professionnelle difficile et de la façon dont vous l’avez surmontée ?

Cette question est souvent utilisée pour évaluer votre capacité à travailler sous pression et à résoudre des problèmes. Gardez à l’esprit que les histoires sont plus mémorables que les faits et les chiffres. Donc, il s’agit d’une excellente occasion pour montrer votre persévérance face à l’adversité.

Pour cette question, envisagez d’utiliser la méthode STAR :

  • Situation;
  • Tâche;
  • Action;
  • Résultat;

Plus précisément, vous allez prouver au recruteur que vous maîtrisez cette compétence spécifique en parlant d’une situation où vous aviez une tâche à accomplir, donc vous avez entrepris une action et qui a mené vers un résultat. Essayez de quantifier ce résultat si possible. 

Exemple de réponse : « Mon patron a pris un congé et le client le plus important de notre agence menaçait de quitter parce qu’il n’avait pas l’impression d’obtenir le service personnalisé qu’on lui avait promis. Ce client avait l’habitude de discuter avec mon patron. Alors, je l’ai contacté au téléphone et nous avons discuté de ses préoccupations. Nous avons même réfléchi à des idées pour sa prochaine campagne d’e-mailing. Il était tellement reconnaissant de l’attention que je lui ai donnée, qu’il a signé un autre contrat de six mois avant même que mon patron ne rentre de son voyage.« 

12-Quelles sont vos attentes en termes de salaire ?

Les recruteurs posent cette question pour s’assurer que vos attentes sont conformes au salaire qu’ils ont prévu pour le poste. Si vous donnez une estimation de salaire excessivement inférieure ou supérieure à la valeur marchande du poste, cela donne l’impression que vous ne connaissez pas votre valeur. 

Du coup commencez par identifier le salaire moyen pour le poste que vous ciblez. Vous pouvez utiliser le calculateur de Glassdoor pour avoir une idée sur ce salaire dans votre région. Ainsi, si l’entreprise vous offre moins que le salaire moyen, vous pouvez chercher ailleurs.

Maintenant, parlons de ce qui est négociable dans votre salaire et de ce qui ne l’est pas. Pour cela, il y a une question fondamentale à se poser : s’agit-il d’un poste junior ou d’un poste senior pour expérimentés? 

Pour un poste de premier échelon, les salaires ne sont pas négociables. Pourquoi ? Disons que vous voulez entrer dans une entreprise où le salaire de départ est de X par an et que vous demandez un salaire plus haut Le problème est que vous voulez gagner plus que tous les autres membres de l’équipe. Cela peut créer des tensions. Des gens peuvent démissionner lorsqu’ils le découvrent. Donc, lorsque vous êtes un débutant, vous pouvez seulement négocier des choses comme les congés annuels et les autres avantages. 

Pour les expérimentés, le salaire est négociable. Et ici, essayez de ne pas divulguer le montant que vous touchez avant. Et si on vous le demande, donnez toujours une fourchette.

Par exemple, si on vous demande “Quelles sont vos attentes en termes de salaire? » ou “Combien vous gagnez chez X?« , répondez toujours « Vous savez, je cherche quelque chose entre X euros et Y euros par an » et, espérez qu’on vous donne un salaire à côté du maximum. 

Laissez toujours le recruteur donner une offre précise, puis essayez de négocier à partir du chiffre proposé. 

13-Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?

Cette question peut sembler être une tactique d’intimidation. Or, les recruteurs la posent pour vous donner une autre occasion d’expliquer pourquoi vous êtes le meilleur candidat. 

Votre réponse doit porter sur les compétences et l’expérience que vous possédez. Donnez les raisons pour lesquelles vous correspondez à la culture de l’entreprise. Et expliquez ce que vous pouvez apporter. 

N’oubliez pas que l’idée d’une « adéquation culturelle » est souvent utilisée pour éliminer les candidats qui ne pensent pas, n’agissent pas ou ne ressemblent pas aux employés existants. Une meilleure approche est d’utiliser le concept de “l’ajout culturel”. C’est-à-dire votre capacité à apporter à l’équipe de nouvelles idées. Les ajouts culturels rendent l’entreprise plus forte car ils diversifient les perspectives et les manières de faire.

Exemple de réponse :Mon expérience en gestion des stocks fait de moi la personne la plus qualifiée pour réussir dans ce poste de responsable de cuisine. Je comprends bien que vous avez besoin d’un candidat très organisé et soucieux du détail. Dans mon emploi précédent, j’ai pu gérer 20 employés et j’ai réduit le gaspillage de 15 %. J’ai confiance en ma capacité à utiliser mes compétences organisationnelles pour apporter efficacité et ordre à votre restaurant.”

14-Avez-vous des questions à me poser ?

Pendant l’entretien, le recruteur vous laissera poser des questions. Réfléchissez donc bien avant de vous lancer. Vos questions doivent toujours montrer votre motivation pour le poste. Tout d’abord, évitez tout ce qui a déjà été abordé au cours de l’entretien ou qui pourrait révéler un manque d’intérêt. 

Les questions les plus efficaces que vous pouvez poser exigent des réponses qui obligent le recruteur à imaginer que vous occupez déjà le poste. Cette astuce fonctionne toujours. Voici donc quelques questions à poser qui peuvent jouer en votre faveur :

  • Quels seraient les ingrédients du succès au cours de mes trois premiers mois ?
  • Quels types de formation sont disponibles pour les nouveaux recrus ?
  • Comment évaluez-vous les performances de l’équipe ?

15-Qu’avez-vous apprécié le plus dans votre dernier poste ?

Savoir ce que vous avez apprécié peut donner aux recruteurs un aperçu de vos motivations et leur indiquer ainsi si vous allez apprécier le poste à pourvoir. 

Pour répondre à cette question, mettez l’accent sur les points positifs, parlez du travail plutôt que des personnes, expliquez comment il vous a préparé à ce nouveau poste et les raisons pour lesquelles le passage à ce rôle est le bon choix.

Exemple de réponse : « C’était une excellente expérience au sein d’une agence de marketing. Non seulement j’ai appris beaucoup de choses sur le copywriting et le growth hacking plus précisément, mais la direction était également très transparente et nous enseignait beaucoup de choses en liaison avec le management agile. L’atmosphère était très collaborative. L’équipe et moi, avons travaillé ensemble sur plusieurs projets. Le point faible de chacun était contrebalancé par le point fort de l’autre. J’ai appris plus en travaillant là-bas qu’à l’université, et je suis impatient d’appliquer ces nouvelles connaissances dans un nouveau poste plus challengeant comme celui que vous proposez.« 

16-Qu’avez-vous le moins aimé dans votre dernier emploi ?

Cette question peut renseigner les employeurs sur le type de travail que vous appréciez.  Évitez de dire quoi que ce soit de négatif sur votre ancien employeur, vos managers ou vos collègues. Ne mentionnez pas des aspects de votre dernier poste qui feraient partie du nouveau poste. Votre réponse doit porter sur l’évolution de votre carrière et votre enthousiasme à rejoindre l’organisation.

Exemple de réponse : « Bien que j’aie apprécié le temps passé à apprendre et à évoluer dans mon dernier emploi, il n’y avait pas assez de nouveaux défis pour me permettre de progresser encore. J’aime profondément être mis au défi et m’améliorer dans ce que je fais. C’est pourquoi je suis enthousiaste à l’idée de rejoindre votre équipe.« 

17-Comment gérez-vous le stress ?

La façon dont vous gérez les situations stressantes est un indicateur de votre capacité à résoudre les problèmes. Les employeurs veulent embaucher des candidats qui réagissent au stress de manière constructive. Il est donc important que votre réponse à cette question témoigne de votre résilience.

Prenez le temps de réfléchir à votre réaction face aux situations stressantes et donnez un exemple qui communique vos capacités de résilience.

Exemple de réponse : « J’arrive à rester calme lorsque je me concentre sur la situation dans son ensemble et je commence par analyser tous les détails. Je divise le problème en sous-problèmes plus accessibles. À partir de là, je fais une liste d’actions immédiates avec des échéances réalisables. Même si le projet semble long et compliqué, je me demande :  » Qu’est-ce que je peux faire dans les 30 prochaines minutes ? « . Cette tactique m’a aidé à simplifier des projets qui semblaient impossibles au début.« 

18-Comment gérez-vous les conflits au travail ?

Les recruteurs posent cette question pour évaluer la manière dont vous interagissez avec les autres membres de l’équipe. Souvent, pour être la bonne personne pour le poste, il ne suffit pas d’avoir de bonnes compétences. Les responsables du recrutement apprécient également les candidats capables de collaborer avec les autres et d’aborder les conflits de manière plus positive.

Une bonne réponse évoquera une situation où vous avez rencontré un conflit avec un collègue, un client ou un responsable et où vous avez fait preuve de patience pour le résoudre. Il est important d’expliquer ce que vous avez appris à la suite de cette expérience. 

Utilisez encore une fois la méthode STAR pour construire votre réponse.

Exemple de réponse : « Je travaillais en tant que chef de projet sur une application web, et l’un de développeurs était constamment en retard par rapport aux délais fixés. Lorsque j’ai abordé le sujet avec lui, il a réagi de manière défensive. J’ai gardé mon calme et reconnu que les délais étaient un peu difficiles à respecter. Puis, je lui ai demandé comment je pouvais l’aider à améliorer ses performances.

Il s’est calmé et m’a dit qu’un autre responsable l’a impliqué dans un autre projet où il devait effectuer des tâches qui ne faisaient pas partie de ses responsabilités habituelles. Après une réunion avec l’autre chef de projet, nous sommes parvenus à une solution qui a allégé la charge de travail de ce développeur. Pendant le reste du projet, il a fourni un excellent travail.

J’ai appris que l’on ne sait pas toujours ce que vivent les autres et qu’en gardant cela à l’esprit, je dois toujours analyser la situation pour mieux gérer les conflits et être plus solidaire avec les collègues.« 

19. Quelles compétences apporteriez-vous à notre entreprise ?

Cette question est un peu similaire à la question: “Pourquoi devrions-nous vous embaucher?”. Mais, elle vous permet d’être plus précis quant à votre éthique de travail, vos valeurs et vos compétences en rapport avec le poste.

Une réponse percutante abordera vos compétences clés et utilisera la méthode STAR pour illustrer comment vos compétences uniques peuvent bénéficier à l’équipe. 

Exemple de réponse : « Je peux faire en sorte que tout le monde se sente à l’aise. Et je pense que c’est un atout qui fait de moi un bon candidat pour le poste d’assistant RH. Dans mon poste précédent, une nouvelle employée est venue me voir pour me dire qu’elle ne pensait pas être adaptée à la culture de l’entreprise. Après avoir discuté avec elle pendant quelques minutes, j’ai réalisé qu’elle ressentait trop de pression pour participer aux événements de l’entreprise. J’ai commencé à introduire des événements qui impliquent moins de compétitions et créent plutôt des environnements plus décontractés. Du coup, elle s’est rapidement sentie beaucoup plus intégrée dans l’équipe.« 

20-Quelle est votre plus grande réalisation ?

Il est facile de déterminer votre réalisation la plus impressionnante. Mais, pensez plutôt à quelques réalisations qui illustrent votre éthique de travail et vos valeurs. Si c’est possible, choisissez des exemples qui ont également un lien avec l’emploi pour lequel vous postulez. 

La méthode STAR est encore un excellent outil pour construire une histoire que les recruteurs veulent entendre.

Exemple de réponse : « Dans mon dernier poste, je gérais tout le contenu des médias sociaux. J’ai remarqué que d’autres marques expérimentaient avec les vidéos TikTok et obtenaient un grand engagement de la part de leurs clients, alors j’ai demandé à mon patron si nous pouvions faire un test avec un petit budget. Il a accepté et j’ai créé alors un compte TikTok et j’ai produit en interne des vidéos qui ont suscité 3 fois plus d’engagement que d’habitude. Ces vidéos ont également augmenté le taux de conversion de 50%, ce qui était phénoménal… »


Comment répondre à une question quand on a pas de réponses?

Défauts Entretien d'embauche
Il ne faut pas se paniquer face à une question difficile.

Ce moment est très embarrassant pour la plupart des candidats. Le recruteur peut vous poser une question inattendue et pour laquelle vous n’avez pas de réponse. 

Dans ce cas-là, la meilleure approche consiste à ne pas paniquer. Il faut plutôt gagner un peu de temps en demandant au recruteur des clarifications. Puis, il faut procéder en suivant ces trois étapes:

  1. Identifiez ce que vous savez sur le problème posé.
  2. Identifiez ce que vous ne savez pas sur ce problème.
  3. Donnez toujours un plan d’action

Par exemple, si on pose à Adam une question du genre “Comment pouvez-vous créer une infrastructure de réseau pour une nouvelle installation importante de l’entreprise

Adam va essayer de gagner du temps en demandant plus de détails. Puis, il va identifier ce qu’il sait. Il pourrait donc dire « Je sais comment me procurer le matériel nécessaire pour créer une telle infrastructure« . Puis il va identifier ce qu’il ne sait pas. « Par contre, ce que je ne sais pas, c’est quel genre de logiciels à utiliser. »

Ensuite, il va établir un plan d’action. « Donc, ce que je vais faire dans ce cas, c’est que je parlerai d’abord au directeur technique pour identifier le besoin. Je ferai aussi d’autres entretiens avec toutes les personnes concernées. En parallèle, je ferai une petite recherche pour savoir le bon logiciel à utiliser. De cette façon, j’aurai probablement un plan bien clair pour construire une infrastructure dans les normes.”


Quelles sont les autres astuces efficaces pour bien préparer et réussir l’entretien d’embauche

Tout comme la préparation d’un examen, la meilleure façon pour réussir votre entretien d’embauche est de prévoir les questions et de vous entraîner à y répondre efficacement. 

Mais, les réponses aux questions les plus posées ne sont qu’une étape parmi d’autres dans la préparation pour l’entretien. 

Dans cet article, vous trouverez un guide d’entretien complet qui inclut toutes les astuces efficaces et scientifiquement fondées pour augmenter vos chances d’être recruté.

Si vous voulez savoir quel job vous aimez, trouvez votre ikigai ici.

Finalement, je vous souhaite bonne chance dans votre recherche d’emploi.

Auteur

Rami Mestiri enseigne l'entrepreneuriat. Il a écrit aussi un livre qui propose une méthode simple pour vivre équilibré et épanoui. Découvrez cette méthode en cliquant ci-dessous.

Ecrire un commentaire